•  

    Où est le temps de la Laïcité de mon enfance, mais aussi de mon adolescente,

    et même d'il y a qq années !

    Même si parfois il y avait quelques petits renoncements, ou quelques frictions,

    Dans l'ensemble tout se passait bien, si bien ....

    On se respectait même si dans certains milieux les conversations étaient un peu orageuses, mais l'on s'aimait bien ....

     

    Ce midi j'ai entendu - je pense que ce n'était qu'une simple idée lancée "en l'air" et sans suite tant je suis encore éberluée - oui donc, j'ai entendu à propos des crèches installées en certains milieux, et qui font tant parler d'elles :

    Notamment il y a la crèche avec les santons de Provence, installée certes en un lieu public, dans une région de France où les santonniers sont réputés.

    Merveilleux santons de Provence, recherchés, et dont certains coûtent cher, vu le travail que leur confection entraîne. Bravo les santonniers ! Bravo la Provence !

     

    CULTUEL ou CULTURELLE ?

    That'is the question ?

     

    Alors l'une des invitées au débat a lancé une indée "géniale" :

    Oui CULTURELLE ?! Et pourquoi tout simplement, ne pas installer la crèche,

    MAIS NE PAS Y METTRE L'ENFANT JESUS !

     

    Quelle trouvaille !!!!

     

    On devrait aussi changer le nom de ces lieux charmants où les parents déposent leurs petits enfants, parfois tout jeunes bébés, et que l'on appelle crèches !

    A propos quelle est l'origine de ce mot ?

    Ou alors on laisse ces bâtiments .... mais on n'y met plus de bébés !

    On trouve un autre établissement portant un autre nom !!!

     

     

    Laïcité ...

     

    ps. - en fait littéralement : la crèche était ce qui servait de mangeoire aux animaux,

    à cette époque, et qui aurait servi de berceau à l'Enfant Jésus, puisqu'il n'y avait plus de place dans la ville de Bethléem, qui accueillait tous ceux qui venaient pour le recensement ordonné par un édit de l'empereur Auguste ......

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  •  

    Paris,

    ses petits Poulbots,

    ses Catherinettes,

    et ses célèbres Midinettes !

    Que de charme, malgré les difficultés qui ne manquaient pas !

    C'est bon ce petit air qui flotte en retrouvant qq minutes, toutes celles et ceux qui contribuaient également à façonner le "SANS QUOI PARIS NE SERAIT PAS PARIS !"

    (tiens cela me rappelle quelque chose !!!)

     

    J'ai quand même trouvé une video, mais peut être vous paraîtra t elle un peu "ringarde" comme on aime dire maintenant, eh bien, pardon ... mais c'est tant pis ....

    et cette chanson je la dédie à une "gentille petite Midinette ...." ... du sud de la France.

     

     

     

     

    Que sont devenues les midinettes ....

     

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  •  

     

    L’origine de cette tradition

    La tradition du sapin de Noël adoptée par les chrétiens s’inspire d'un symbole païen selon lequel les arbres à feuilles persistantes représentent le renouveau de la vie.

    Chez les Celtes, chaque mois du calendrier lunaire était associé à un arbre et l'épicéa était déjà l’arbre associé au 24 décembre, jour où l'on fêtait le solstice d'hiver.
    A cette occasion, l’arbre était décoré avec des fruits, des fleurs et du blé.

    En 354, l'Eglise décida d’instituer la célébration de la naissance de Jésus le 25 décembre pour contrecarrer le culte païen du dieu Soleil.

     

    Sapin naturel ou artificiel ?

    En France, plusieurs millions de sapins naturels sont vendus chaque année pendant le mois de décembre.
    Des plantations sont donc exclusivement destinées à répondre à cette demande afin de limiter les coupes sauvages dans les bois.

    Deux espèces sont utilisées comme sapin de Noël et vendues coupées ou en pot :
    - l'épicéa, dont les aiguilles ont un Parfum agréable, mais qui a l’inconvénient de perdre ses aiguilles en deux semaines
    - le sapin de Nordmann, sans odeur et en général plus cher, mais dont les aiguilles tiennent environ deux mois.

    Les sapins de Noël en pot ont l’avantage de pouvoir être replantés dans le jardin où ils pourront ensuite servir de décoration extérieure, habillés de lumière grâce à des guirlandes électriques "tous temps".

    Par ailleurs, le marché du sapin artificiel en Plastique souvent pliable se développe également car ce type de décoration est réutilisable plusieurs années.
    Quoique dépourvus du charme d’un authentique sapin, ces modèles présentent moins de risques d'incendie et s’avèrent incontournables pour ceux qui souffrent d’allergies aux conifères.

     

    Les décorations de Noël

    Le sapin de Noël ne serait pas ce qu’il est sans les décorations qu'il porte.
    Dès le XIème siècle, en Allemagne, le sapin était décoré de pommes rouges symbolisant l'arbre du paradis, une tradition qui se répandit dans toute l'Europe du Nord.

    Des confiseries et des petits gâteaux sont venus s’y ajouter au XVIème siècle.
    Cette tradition était aussi connue en Alsace dès le XVIIème siècle et des roses, symbole de la Vierge, étaient utilisées comme décoration.

    Les premiers sapins illuminés, grâce à des coquilles de noix remplies d'huile, sont apparus à la fin du XVIIème siècle.
    Quant à l’étoile qui orne le sommet de l'arbre, elle fait naturellement référence à l'étoile de Bethléem qui guida les rois mages.

    C’est l'épouse polonaise du roi Louis XV, qui introduisit le sapin décoré au Château de versailles en 1738.
    Pourtant, la tradition de l’arbre de Noël ne se répandra en France qu’après la guerre de 1870, sous l’influence des immigrés d'Alsace-Lorraine.

    Les boules de Noël auraient été inventées par un artisan verrier de Moselle en 1858.
    Il eut l'idée de souffler des boules de verre pour remplacer les pommes car l'hiver était si rigoureux qu'il n'y avait plus de fruits pour décorer l’arbre de Noël.

    En Allemagne, la tradition veut que l’on décore le sapin avec des bougies allumées, mais ces décorations sont interdites en France à cause des risques d'incendie.
    En conséquence, n'accrochez aucune décoration qui pourrait mettre le feu au sapin pour ne pas réduire en cendres un si beau symbole de fête et de joie.

     

     

        Trouvé sur le net ... où vous pourrez lire bcp plus sur tout ce qui concerne l'arbre de Noël et d'autres traditions liées de plus ou moins près. 
     
     
     
     
     
     
     

     

     


    2 commentaires
  •  

     

    J'avoue que je connaissais la tradition des fontaines de Rome,

    mais j'ai découvert que récemment qu'il existait une étonnante tradition à Paris !

    Et pourquoi ce pont là ?

    Si seulement c'était si simple !

     

    PS. Il parait qu'il y a nécessité de trouver une solution tant le nombre de cadenas s'est multiplié !

     

     

    Le Pont des Arts à Paris .... et une tradition ....

     

     

     

     

     

     

     





    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

    Us et Coutumes .... en route vers Pâques

     

     

     

     

     

     

     à suivre ...

     

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique