•  

     

    En ce moment, j'entends parler assez souvent, de courses de chiens de traineaux !

    C'est vrai qu'un bel attelage de ces chiens magnifiques  ....

    Et que sans doute dans certains pays ou certaines régions, ces attelages sont sans doute utiles voire indispensables aux habitants pour se déplacer ....

    Mais les courses ? .... Depuis quelque temps je me pose des questions.

    Ces chiens certes n'ont pas l'air malheureux, et leurs propriétaires s'occupent bien d'eux (et pour cause), avec certaine prévoyance (fonction de la course)

    MAIS JE REVIENS A LA QUESTION QUE JE ME POSE CES TEMPS CI :

    Ces courses sont elles une "bonne chose" ?

    Ces chiens ne souffrent-ils pas inutilement ?

     

    Il est vrai que maintenant nous sommes de plus en plus sensibles aux souffrances animales ! Peut-être (oserais-je dire) trop, au point de voir du mal partout ?

     

    Or il est vrai, je pense que - en tout - nous avons souvent tendance à basculer d'un excès dans l'autre .... alors qu'il y a peut-être une bonne mesure ...

    Ce que je ressens à notre époque par exemple quand j'entends expliquer la nourriture vegan .... J'avoue ne pas avoir encore compris en quoi manger des œufs est porteur de souffrance vis à vis des animaux,

    ou encore, boire ou utiliser du lait (je le dis d'autant plus facilement que je n'en bois jamais et ce depuis ma plus tendre enfance) ce qui ne m'empêche pas de réfléchir, car ayant eu de la famille à la campagne, et gérant une ferme ...

    Si les vaches n'étaient pas traites, elles se faisaient entendre bruyamment, car elles souffraient lorsque leur pie était trop plein !

     

    Par contre, aucun doute : je suis contre les "batteries" et autres horreurs,

    et tant de violences envers les animaux, notamment (mais pas seulement) de compagnie, que l'on considère pire que des objets.

    Mais le sujet est vaste, et vous connaissez - hélas - autant que moi et peut-être mieux.

     

     

    Qu'en pensez-vous ?

     

     

     

     


    5 commentaires
  •  

    Que sont devenues les marchandes de 4 saisons ?

    tout un folklore ?!

    Paris était alors "haut en couleurs" et "en chansons" ... et pourtant la vie n'était facile !!!

    Nos marchés ont remplacé les marchandes de quatre saisons ; je pense qu'il n'en reste plus guère ....

    Il y avait la marchande de fleurs, la marchande de légumes, la marchande de poissons (comme ds la trilogie de Marcel Pagnol ... sauf que là cela se passait à MARSEILLE ! avec l'accent chantant du soleil !)

     

    J'aime repenser à tous ces anciens métiers ..... leurs difficultés .... mais aussi le courage de ceux et celles qui le faisaient .... et les refrains qui flottaient ds l'air !

    A l'heure où nous envisageons que les humains au travail seront remplacés par des robots ! brrrr ....

    La machine pour aider l'homme d'accord ... mais le remplacer ?

     

     


    3 commentaires
  •  

    C'est si bon de réécouter de beaux textes, de bons chanteurs, .... et tant de bonnes choses ....

    C'est si simple parfois ! et cela fait tant de bien !

    Et puis l'on se dit : "ah tiens c'est vrai ! j'avais oublié ! pourtant qu'est ce que j'aimais !'

    ou même parfois : "qu'est ce que j'ai pu chanter cette chanson, ou simplement en fredonner la musique !"

    Pourtant la vie n'était pas facile non plus ! Mais il flottait dans l'air un je ne sais quoi ...

    Maintenant les gens ne chantent plus guère, surtout dans la rue !

    par contre les auto-radios des voitures, toutes vitres fermées, nous envoient des hurlements oh oui je crois qu'il n'y a guère d'autres mots !

    J'ouvre ici un chapitre réservé au Passé, non pour regarder en arrière et regretter,

    sans voir ce qui est progrès, mais pour, au contraire, "tirer" profit des bonnes choses du Passé.

    Il y a bcp de chansons que j'aimerais programmer ici ... mais je m'en abstiens dans le doute qu'elles risquent d'être interprétées dans un autre sens que celui qu'elles avaient alors, et aussi celui que je leur donne.

    En attendant : la première sera "en l'an 2001, avec Pierre Bachelet et "les petits écoliers chantants de Bondy" qui ont dû bien grandir depuis !!!

    Un beau progrès : que nous ayons pu conserver toutes ces archives, merci les photos, les videos, etc .....

     

     

    Passez un bon moment je l'espère.

    Et

     

    Nostalgie ? ... non ... mais ...

     

    à l'abri du froid, et en écoutant un beau disque par exemple !!!

     

     

     


    2 commentaires
  •   

     

    Il y a un certain courage à se montrer vulnérable ...

    Un homme, un vrai, c'est quelqu'un qui pleure. Rire et pleurer sont deux émotions humaines aussi essentielles l'une que l'autre.

    (Choisis ta vie - Yves Boulvin et Anne Vilemin)

     

    Je pleure devant tant de beauté ...

    Des larmes bien différentes, et pourtant... lorsque ns sommes saisis par la beauté d'un concert, la magnificence d'un paysage grandiose ; ou tout simplement par la musique de nos pas dans la forêt, du chant des oiseaux, et la mélodie de l'eau d'1 ruisseau.

     

    Tu seras un homme mon fils ...

    S itu comprends que ta force peut t'aider à soutenir les faibles et que ta faiblesse peut t'aider à soutenir es autres ...

     

      

    Glané dans mes lectures .... il y a qq années, mais toujours vrai ....

     

     

    Là où on s'aime ...

    il ne fait jamais nuit, là où on s'aime il ne fait jamais froid.

     

    Les seuls beaux yeux ...

    sont ceux qui vous regardent avec tendresse.

     

    Guillaumet ...

    qui marche 4 jours ds les Andes, marche pr son épouse.

     

     

    Glané dans mes lectures .... il y a qq années, mais toujours vrai ....

     

     

    je voudrais être une larme ...  pour naître dans tes yeux, ...

     

    Amitié toujours ...

    "Les amis sont des anges qui nous prêtent leurs ailes quand on ne peux plus voler."

     

    Ceux qui se servent des autres ...

    Ne soyez pas amer à leur encontre ; il ne sont pas doués de méchanceté, ils manquent simplement d'assurance et ne pensent qu'à leur propre survie !

     

    PS. J'avoue, pas facile cette dernière "réflexion" !!!

     

     

     

    Glané dans mes lectures .... il y a qq années, mais toujours vrai ....

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

     

     

    Le petit Poulbot ;

    le personnage mythique de Montmartre…

     

     

    Il court, il court le petit Poulbot, sur la butte de Montmartre !

    Montmartre n'est pas tout-à-fait Paris. C'est le "village", c'est la butte,

    et puis Montmartre a été annexé à la capitale qu'en 1860.

    Lieu à par, lieu de bohème ("Montmartre en ce temps-là accrochait ses lilas jusque sous nos fenêtres ... ") et d'artistes, Montmartre a été aussi le lieu mythique de la Commune de Paris en 1871. C'était surtout autrefois le quartier populaire, prolétaire, où l'on trouvait tous les métiers.

    C'est ainsi que naquit le gosse de Montmartre, le petit Poulbot, du nom de son créateur Francisque Poulbot.

    Le gamin de Montmartre à la mine gouailleuse et aux cheveux emmêlés est l'héritier de Gavroche des Misérables de Victor Hugo. Francisque Poulbot (1879-1946) ne s'est pas contenté d'en créer un personnage mythique, il a dénoncé par ses dessins les misères faites au petit peuple des rues de Paris et fonda avec d'autres artistes dans les années 1920 "La République de Montmartre" puis le "Dispensaire des petits poulbots" pour améliorer le sort des enfants déshérités, au lendemain de la première guerre mondiale.

     

    (très beau texte trouvé il  y a un certain temps sur le web).

     

    Un brin d'Histoire .... oubliée ? Dommage

     

    Y a t il encore des petits Poulbots ?

    Sans doute, mais on ne les appelle plus ainsi, et ils ont sans doute changé de quartier, dispersés même sans doute dans toute la banlieue !

    Paris a changé. Paris s'est modernisé. Avec ce qu'il y a de bon progrès, mais aussi la perte de poésie même dans la pauvreté.

    PARIS ... c'était la Tour Eiffel, les moineaux (les piafs) et les petits Poulbots !

    Il ne faut pas certes regarder toujours en arrière et rester sur des regrets, alors que l'avenir est à bâtir et le présent à vivre ... avec ses joies, mais aussi ses souffrances, même si elles ont changé d'apparence.

    Pourtant le passé est riche et mérite que l'on conserve une bonne part, pour diverses raisons, ne serait-ce que parce qu'il nous permet de tirer des leçons,

    et de grandir pour de vrai et pas n'importe comment.

    Enfin, c'est un héritage, un héritage cher et qui a parfois coûté cher.

     

    Un brin d'Histoire .... oubliée ? Dommage

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique